La collégiale de Lobbes

Excursions scolaires

Le site qui vous offre des voyages scolaires tout préparés.

Page d’accueil - Plan du site - Télécharger - Liens

EXCURSIONS

Recevoir les avis de mise à jour ou des nouveautés sur ce site?


Donner votre avis?


Cliquez ici

Dernière mise à jour le 15 août 2014

            visiteurs

                         visites

ACCUEIL

PREPARATION

TELECHARGER

LIENS

Précédent (gauche) Suivant (droite)

Saint Serge ler: (687-701)


Originaire d'une famille phénicienne immigrée en Europe, Saint Serge ler est né à Palerme (Sicile). Il est réputé à Rome où il termine ses études et s'engage dans l'enseignement supérieur. Il est élu en une période agitée au sein de l'Eglise: deux antipapes ambitionnent le titre de souverain pontife. Le premier, Théodore qui finit par se soumettre. Le second, Pascal qui se montre opiniâtre et rebelle. Il est emprisonné dans un couvent où il meurt cinq ans plus tard, sans se réconcilier avec l'Eglise.

A la fin de la seconde moitié du VIIe siècle, le pouvoir temporel du pape connaît une grande influence aux dépens du pouvoir de l'empereur byzantin. C'est le pape Serge ler qui réussit à établir le pouvoir temporel du Saint-Siège.

N.B.: Avec Etienne II (752-757), commence le pouvoir temporel de l'Eglise.



Une telle situation contrarie l'empereur Justinien II qui convoque un concile (691-692) dans son palais à Constantinople. Au nombre de 608, des évêques orientaux y adhèrent – (ni le pape, ni les évêques occidentaux ne sont convoqués). Tandis que les participants considèrent ce concile comme complémentaire au sixième concile de « Concile intrus ».

Le pape Serge ler n'hésite pas à s'opposer aux décisions du « Concile intrus » de Constantinople. Plutôt mourir qu'admettre de telles résolutions!

Irrité et blessé dans son amour-propre et son orgueil, l'empereur ordonne à Zakarie Exarque Ravenne de se rendre à Rome, de saisir le pape et de l'emmener prisonnier à Constantinople.

A peine la nouvelle s'est-elle répandue que le peuple romain se soulève ainsi que l'armée nationale. Même la section menée par Zakarie se détache de lui et se joint aux défenseurs du pape. Epouvanté et consterné, Zakarie cherche secours auprès du pape de qui il implore le pardon. Le pape l'accueille dans sa chambre privée pour le protéger, puis, il lui facilite le chemin du retour à Constantinople pour y arriver sain et sauf.

Justinien II est haï du peuple pour sa duret2 et sa méchanceté. Une révolution le détrône et l'exile en 695.

Quant au pape Serge ler, il traite avec l'empereur de questions doctrinales en litige.

D'origine phénicienne, il comprend très bien la situation des Eglises Orientales. Probablement, le patriarche Youhanna Maroun, ler patriarche maronite est élu grâce au représentant du pape Serge 1er en Jordanie.

Une telle attitude du pape Serge ler inspire à l'un de ses successeurs le pape Benoît XIV la réflexion suivante: « A la fin du Vlle siècle, alors que l'hérésie désole le patriarcat d'Antioche, les maronites, en vue d'éviter cette contagion décident de choisir un patriarche dont l'élection est certifiée par les souverains pontifes ».

Serge ler, ce pape libano - phénicien, se distingue, – à l'instar d'autres orientaux – par son culte de la Vierge Marie. Il institue de grandes cérémonies à l'occasion de ses fêtes: l'Annonciation, la nativité de la Vierge, l'Assomption (bien que ce dogme ne soit pas encore un dogme de foi).

Après une vie remarquable par les vertus et les bonnes oeuvres, le pape Saint Serge ler retourne à la maison du Père, le 7 septembre 701. Il est canonisé. On le fête le 9 ou le 8 septembre.


Par P. Emile EDDE M.L. , traduit par Sr Marie-Roger ZOGHBI (S.F.M.).

Pour en savoir plus:  LES PAPES D'ORIGINE LIBANO-PHENICIENNE ET ORIENTALE



Saint Landelin, abbé, bénédictin (vers 625-686)


Originaire de Bapaume, dans le nord de la France, Landelin, reçoit une excellente éducation de la part de saint Aubert de Cambrai. Il choisit le mauvais chemin et se fait brigand. Converti, il devient moine, est ordonné prêtre et fonde les abbayes de Lobbes (654), d'Aulne (656), de Walers (657) et de Crespin (670). Lire la légende de Landelin.



Goderan.


Goderan est un célèbre calligraphe enlumineur qui était moine à l'abbaye Saint Pierre de Lobbes à la fin du XIe siècle. Maître du scriptorium, il produisit de nombreux manuscrits et veilla à enrichir la bibliothèque du monastère qui possédait déjà 223 ouvrages (contre seulement 150 vers 1050).

C'est un chaud partisan du manuscrit illustré. Il multiplie les lettrines colorées et souvent historiées dans ses bibles qui resteront célèbres. De ses oeuvres nous conservons :

Ce volume débute par une lettrine monumentale sur toute la hauteur de la page : l'initiale de la Genèse. Toute la page participe au thème du nombre 7. Le « i » comporte 7 médaillons et la suite de « in principio » est aussi décoré de 7 séquences. Le reste de la phrase se détaille sur 7 lignes alternées noires et rouges. Goderan utilise l'écriture onciale et deux autres écritures carolines. Pour le texte, le calligraphe s'est servi de la Bible de Saint-Hubert.


Folcuin


Encore enfant, Folcuin fut confié par ses parents à l'abbaye Saint Bertin de Sithiu (Pas-de-Calais). Il restera moine 43 ans jusqu'à sa mort en 990. Elu par les moines de Lobbes, Folcuin sera leur jeune abbé succédant à Eracle en 965. Cette abbaye n'était pas encore relevée des dévastations dues à l'invasion des Hongrois.

Dès le début de sa carrière, Folcuin avait la passion de l'histoire. Il lisait toutes les chartes de l'abbaye puis les ressemblait, les classait et en dressait des inventaires chronologiques et thématiques. Outre les chartes, il consultait aussi les martyrologues, les catalogues, les annales et les vies de saints. Il fit même le voyage de Reims pour compléter ses connaissances.

Cette formation prédisposait sans doute notre jeune abbé à l'habileté diplomatique, vertu rare en ce Xe siècle. C'est ainsi qu'il put accueillir le célèbre Rathier, évêque de Vérone, et même lui céder temporairement l'autorité abbatiale. Dans d'autres domaines, il obtiendra l'établissement de chanoines pour l'église Saint Ursmer et la certification de l'enclos par l'empereur Othon II. Enfin, avec l'aide de Notger il ramènera aux Bancroix les paroisses du pays de Fleurus.

De sa production littéraire, on retient encore :

Sa tombe se trouve dans le sous-sol de la Chapelle de la Vierge

L'Abbaye de Lobbes: personnages célèbres et noms de lieux (2)